dans Santé, Sexe, Société, Soirée, Tabou

Et puis, tout en fumant, il me parla de son gynéco

Il y a des gens chiants. Mella chiants, big big chiants. Ceux qui sont en couple et qui conjuguent à « nous ». T’as envie de les bastonner. Parce que conjuguer au « je » déjà c’est pas facile… Assilou, je suis là, il fait nuit-petit-matin. Va savoir comment ce mec m’a déposée chez moi et on a commencé à discuter et on s’est pas arrêté.

gyn

A discuter, bande de malins ! Genre moment confidence parce que t’es grisé par la fatigue et que le silence est trop lourd à supporter aprés avoir passé des heures sur le dancefloor et que tes oreilles resonnent si tu te tais.

Et donc le gars me parle. De son enfance, de ses amours, de lui, re de ses amours. Et puis de la famille qu’il voudrait fonder. Et de toutes celles qu’il a défaites.

Il est là, lancé dans un monologue. Doucement le ciel pâlit et moi je remplis les verres. Et puis, tout en fumant, il me parla de son gynéco. J’ai crû avoir mal compris. C’était pas le genre de gars à parler avec le « nous », genre libidineux parce que avec « ma chérie on est enceinte » du coup forcément le gynéco de la meuf devient aussi le sien.

(Comme si le gars allait lui aussi devoir faire sortir une pastèque par en bas là ! J’te jure! J’t’en collerais moi des « on est enceinte ».)

En tout cas. Le mec me parle de son gynéco, qui est hyper sympa, qu’il connait depuis qu’il a 16 ans. Et qui l’a engueulé la dernière fois qu’il y est, encore, allé parce que ça faisait 4 fois qu’il apportait une nana pour un avortement.

Je me suis dit que si il y avait un baromètre underground de l’avancée des pays par la Banque mondiale ou l’ONU, ben on serait sans doute pas loin de la Suède là. Parce qu’un mec qui te parle de son gynéco, ça en en dit long !

La Rue

Sois pas timide

Commenter

    • Ni l’un ni l’autre ! Un mec qui a un gynéco ça en dit long sur son ouverture d’esprit et sur sa capacité à prendre ses responsabilités plutôt !

Webmentions

  • Mondoblog en 2014: les pépites | From Douala With Love 01/01/2015

    […] fumée d’une cigarette, Cunisie a découvert que les gynécologues de certains hommes tunisiens servaient des causes très très basses. Em-A nous fait découvrir un bien curieux bar à Ndjaména, la capitale du Tchad, dans lequel on […]

  • Mondoblog en 2014: les pépites | From Douala With Love 01/01/2015

    […] fumée d’une cigarette, Cunisie a découvert que les gynécologues de certains hommes tunisiens servaient des causes très très basses. Em-A nous fait découvrir un bien curieux bar à Ndjaména, la capitale du Tchad, dans lequel on […]