Viol autorisé

Article : Viol autorisé
01/04/2014

Viol autorisé

mains

C’est un peu ça que dit la justice finalement : 7 ans de prison pour les deux flics qui ont violé Myriam et deux ans pour leur boss qui s’est « contenté » d’extorquer du fric au petit ami.

Pas de leçon, pas de coup de gueule du juge. Le désert.

Voilà hier la justice tunisienne a humilié encore un peu Myriam. Parce qu’après le viol, elle a échappé de peu à un procès pour « atteinte aux bonnes moeurs« , la faute à sa jupe sans doute et à sa « position indécente » comme l’avait expliqué à l’époque le porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Violez donc, c’est permis !

On traitera la victime de trainée. C’est quoi une meuf avec son mec dans une bagnole ? C’est pas une femme ça ! C’est open bar! ça n’a pas de dignité, c’est un peu comme un animal en fait.

Mais qui est le plus indigne : l’animal ou celui qui prend plaisir à en profiter ?

La Rue

Partagez

Commentaires

DEBELLAHI
Répondre

Pour répondre à votre interrogation, c'est celui qui prend plaisir à en profiter. C'est un véritable scandale! Des agents d'autorité qui agressent, dans son intimité et sa dignité, celle qu'ils étaient censés protéger, devraient prendre, au moins, pour la perpète.