dans Société

Salon de coiffure pour dames

photo

Oulà j’ai voulu aller me faire couper les pointes au salon de coiffure à côté de chez moi. Le truc c’est l’exorciste.

C’est surréaliste. Genre Dali l’affaire.

Déjà il y a toujours des voitures pas possible garées devant. Et en face y a des gars qui construisent une mosquée depuis… mmmhh… 2 ans… voui voui et ils reluquent TOUS les culs qui passent. C’est pour ça qu’ils sont lents.

Ensuite les meufs elles passent leur temps devant la porte avec une serviette sur la tête à fumer des cigarettes Slim, agrippées au bout de leurs faux ongles inflammables rose fuchsia ( souvent avec des strass ou des fleurs peintes en plus).

Elles portent des jeans Slim et des tongs, parce qu’elles font aussi des pédicures et que le vernis doit sécher au même temps que les cheveux. C’est un jeu de logique d’aller chez le coiffeur. Faut commencer par les ongles des mains pour que ça sèche vite pour qu’elles puissent fumer et téléphoner et boire leur capucin. Ben oui! Elles vont pas attendre qu’on leur fasse les cheveux sans rien faire quand même!

Alors j’entre dans la tanière (ou dans la gueule du loup, je sais pas trop).

Le salon de coiffure il est tenu par une Noire tunisienne BLONDE, trois filles voilées et deux jeunes garçons. Mais qui là-dedans a des cheveux normaux ?

Je veux dire qui traite ces cheveux avec respect et délicatesse ? Comment tu leur donnes ta tête en toute confiance ?

Les coiffeuses voilées tu peux pas savoir à quoi ressemblent leurs cheveux, parce que tu les vois pas; les gars ils ont des coupes de mecs qui font du tunning, mais qui n’ont pas de voiture, genre nuque longue et rasé sur les côtés, ça pique les yeux. Et ils portent TOUS des Slim, les filles et les mecs.

Et la patronne elle se peroxyde. Ça veut dire qu’elle doit avoir le cerveau attaqué parce que les alumines ça passe la peau et ça donne le cancer du sein quand t’en mets sous les bras, alors imagine au cerveau ce que ça fait!

Et toi tu donnes ta tête là, les yeux fermés ?

C’est comme quand tu veux acheter des lunettes mais que l’opticien n’en porte pas et te donne des arguments !!!

Y a de la fumée dans le salon. Celle des cigarettes, mais surtout, celle des cheveux qui crament. Parce que ça brushing sévère. Elles tentent toutes de se lisser les cheveux, alors qu’ils sont bien bien frisés.

Et puis tout le monde chante. Parce qu’il y a la chanson de Mika qui passe à la radio. Celle qui dit :

Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum

Boum boum boum
Quand on reçoit des invités on ne sait même pas résister
Entre le thé et les lookoums y a le temps de faire boum
boum boum
C’est vrai que les murs ont des oreilles, que tous les
voisins se réveillent
Mais c’est comme ça qu’on fait l’amour quand toi et moi on
fait boum boum boum

Au milieu de tout ça, il y a une jeune fille qui tente de parler avec le coiffeur. Elle lui explique qu’elle est étudiante en médecine et lui il comprend rien, la faute au sèche-cheveux-avion-à-réaction. Elle pleure tellement c’est chaud. N’importe quoi.

Ça me rappelle qu’un jour dans un salon j’ai vu une meuf se faire faire un brushing sur une perruque. Elle avait la tête penchée et elle tenait la perruque pour pas qu’elle tombe, pendant que le coiffeur (décidément) tirait de toutes ses forces.

Trop d’émotions (et de vapeurs de laque) pour moi. J’ai décidé de garder mes fourches.

Du coup je suis sortie du salon en chantant boum boum boum…

La Rue

Sois pas timide

Commenter

  1. Chaque fois que je te lit, je me dis, « Ce texte doit s’écrire tout seul », tellement c’est fluide et simple. Tu es une belle plume, bravo.

Webmentions

  • Cameroun : comment on obtient le permis de conduire ? - Ce sont les Camerounaiseries que tu veux voir ? 17/07/2015

    […] trop le désordre pendant les séances. Elles whatsappaient, elles arrivaient en retard, elles se coiffaient, elles aiguillonnaient même le moniteur. C’est pour ça que jusqu’aujourd’hui mon cahier de […]