dans nourriture, Sexe, Société, Soirée, Tabou

Du lubrifiant pour le nouvel an !

Bonne année bonne année! J’ai plein d’histoires sur la Tuinisie à vous raconter, mella jaw ! J’ai du être bien gentille parce que là le bon Dieu m’en a mis plein les yeux! Mais comme j’étais trop occupée hier pour vous raconter tout ça je le fais aujourd’hui. Come ça vous allez commencer l’année en souriant !

Alors d’abord j’ai pris un taxi de bon matin. Et il pleuvait, genre déluge fin du monde grêle. Et dans le chemin on passe devant une patisserie avec des gens qui font la queue dehors pour acheter des gâteaux pour le réveillon, alors qu’il pleut à mort.

Et là le chauffeur me dit que dis donc c’est pas normal, les gens qui achétent des gâteaux alors que d’autres meurent de froid et ils ont rien. Et d’ailleurs la dernière fois il était à l’hôpital et il y avait un petit gamin de neuf ans qui était né là et dont la mère était morte à l’accouchement et meskin il était jamais sorti de l’hôpital parce qu’il était tout malade avec des dialyses et tout. Et que son père c’était barré avec une autre femme. Et que tout ça c’était la faute au péché. Parce qu’en fait les parents étaient pas mariés. « Et Dieu il sait ce qu’il fait. Et nous dans notre religion on dit qu’il faut pas coucher avant le mariage, sinon voilà ça donne des malheurs! »

Putain le mec il a une vision des choses genre karmique. Si tu es aveugle c’est que Dieu a voulu punir un de tes parents… Alors couche pas avant le mariage !

Tu m’étonnes que ça donne de la frustration et des mauvais jouisseurs ce truc là !

J’étais un peu dépitée. Bon j’étais hyper dépitée. Pour un dernier jour de l’année se faire faire la morale c’est la loose.

Et puis aprés je suis allée faire des courses pour la soirée de nouvel an. Comme tout le monde. Les magasins étaient remplis à craquer. Ambiance ! Des parapluies partout, des flaques d’eau, les gamins qui pleurent, les mères de famille qui convulsent, hystérie totale + des troupeaux de mec devant l’étalage de vin et d’alcool.

Le pauvre préposé au rayon alcool n’en finissait plus d’arriver avec des caddies remplis de pack de bières. A pein arrivés aussitôt vidés. Et il retournait dans la réserve remplir le caddie.

Avec tous ces pêcheurs autour de moi je me suis sentie moins seule. Quand on est plein dans la débauche c’est que c’est pas le mauvais chemin, non ?

Je me suis dis que le chauffeur de taxi il avait rien compris.

Du coup j’allais mieux. Je suis sortie du magasin avec ma bouteille sous le bras. Il pleuvait toujours. Les vitres des voitures étaient toutes embuées. J’étais arrêtée au passage pièton, j’attendais que ça passe au vert. Il y avait une voiture garrée en plein sur le passage piéton. Dedans il y avait trois filles voilèes. Une d’entre elle, la conductrice, essuyait la buée du pare-brise. Elle avait de long faux ongles peints en rose avec des petits strass dessus.

Genre chanteuse de R’n’B des années 90. Vous voyez ce que je veux dire? Genre « Check your booty, check your booty baby ! » Sauf que les trois nanas étaient toutes emmitouflées dans des manteaux et bien bien voilées. A côté de celle assise derrière il y avait des gros paquets de gâteaux d’une pâtisserie du coin.

Je me suis dit qu’elles allaient bien faire la fête aussi. Et puis un truc rose dans les mains de la passagère avant a attiré mon regard. WHAT THE FUCK ! Un tube de lubrifiant qui dépassait d’un sachet de pharmacie et qu’elle tournait dans tous les sens pour lire ce qui était écrit dessus !

J’ai eu envie d’ouvrir la portière et d’aller m’asseoir avec elles !

Alors là je me suis dis que le chauffeur du matin il avait rien compris. Parce que franchement quand à 3h de l’aprés midi ça se bouscule pour acheter du vin et que des nanas achétent des gâteux au même temps qu’un lubrifiant, la notion de pêché doit pas être partagé !

Et bonne année !

La Rue

Sois pas timide

Commenter